Avertissement XScreenSaver au démarrage. Que faire ?

Rédigé par Starsheep - -

Bonjour à tous !

Ces derniers jours, et sans que vous ne soyez intervenu dans la configuration de votre ordinateur, vous avez certainement eu la mauvaise surprise de découvrir ce message d'avertissement :



ou bien celui-là :



Que cela soit clair, ce n'est absolument pas grave. Pour rentrer dans les détails, si cela vous intéresse, Debian (qui sert de base à HandyLinux) stabilise des paquets et conserve ensuite la même version d'un logiciel pour une même version de Debian. Ce non changement de version permet d'avoir un système stable, ne plantant pas lors d'une mise à jour effectuée pendant la douche. Et ici, le développeur de Xscreensaver n'a rien trouvé de mieux que d'insérer un message d'avertissement si la version du logiciel ne change pas en 18 mois... Ce qui va à l'encontre du principe de Debian.


« Toi ! Oui toi ! Mets ton logiciel à jour ! » - Le développeur de XScreenSaver appelant à passer du côté obscur des utilisateurs de distributions instables (ceci est un vilain troll ).

Le développeur de XScreenSaver n'a certainement pas mesuré les conséquences de son action. Il ne s'est pas imaginé que des milliers de personnes ont pu installer une distribution recherchant la stabilité. Il ne s'est pas imaginé que des personnes, à la vue d'un tel message intrusif, ont pu prendre peur, penser à un virus, se soient senties perdues, etc.


Panel de réaction d'utilisateurs au démarrage de leur ordinateur.

Sachant cela, il vous reste deux possibilités :
  • conserver XScreenSaver et ignorer le message d'avertissement ;
  • supprimer XScreenSaver (solution recommandée par l'équipe de HandyLinux).

Pour supprimer le logiciel, rien de plus simple. Il suffit de suivre cette démarche, dans l'ordre :

  1. Mettre à jour HandyLinux (lien vers la documentation ).
  2. Supprimer XScreenSaver en lançant un Terminal (HandyMenu > Aventuriers > Terminal) puis en exécutant la commande (écrivez, appuyez sur Entrée puis tapez votre mot de passe et appuyez à nouveau sur Entrée) :
    sudo apt-get remove --purge xscreensaver

Pour finir cet article, parlons un peu de la suite. D'ici quelques jours, HandyLinux 2.4 va sortir. Il s'agit d'une version de maintenance destinée à résoudre quelques problèmes et à fournir des logiciels à jour lors de l'installation. Après les déboires avec XScreenSaver, ce logiciel ne sera évidemment pas présent dans la future version. Il est malheureux que la décision d'un développeur entraîne de telles conséquences. Même si tout le monde a la possibilité de lire le code, tout repose sur la confiance. Confiance pouvant être ébranlée pour un rien...

Demain, tout ceci ne sera qu'un mauvais souvenir...

Arpinux et la joie du travail accompli après le nettoyage de HandyLinux. (À noter en passant qu'il n'existe pas d'homme faisant le ménage dans les banques d'images libres... Les préjugés ont la vie dure, mais c'est un autre débat...)

#1 dyp a dit :

bonjour et merci de l'annonce. vraiment pas respectueux des libertés ce développeur. vive la suppression de XSS (qui mérite bien ses deux s)

#2 Caribou22 a dit :

Oh, ça me rappelle la fenêtre pop-up qui harcèle pour que l'on passe à Windows 10 !
XSCreensaver est tombé bien bas...
Pas moyen de bloquer cette fenêtre ?

#3 aldrik a dit :

Bonjour, merci pour cet article précis qui fait le point sur cette épisode bien malheureux... Bonne journée @+

#4 Voie Lactée a dit :

Merci Starsheep pour cette marche à suivre ! En tant que Noob je n'ai même pas stressé en voyant cet avertissement, lol, mais c'est vrai que cet épisode n'a pas été très agréable... Merci de vous décarcasser pour nous trouver à chaque fois des solutions :) Je pense à l'outil qu'a fait Arpinux pour nous plus que faciliter le passage à Firefox, vous êtes vraiment top !

#5 èfpé a dit :

@dyp : point G atteint du premier coup :D

#6 FredBezies a dit :

Je suis le casse noix de service : normal pour un développeur de recevoir des rapports de bugs sur des problèmes déjà corrigés ? N'y a-t-il pas de quoi en arriver à un message d'avertissement ?

Les mainteneurs du paquet n'auraient pas pu patcher le logiciel ?

Simples questions...

#7 Starsheep a dit :

@FredBezies, Le but de Debian est de prendre une version d'un logiciel, en l'état, et de le stabiliser. Nul part il est dit que la stabilisation était faite par le développeur. Tu le sais pourtant qu'il y a un bug tracker spécifique à Debian et qu'il n'y a pas de lien direct vers le bug tracker des applications...

Et sinon, j'ai vu sur ton article que tu disais que l'on ne savait pas faire la différence entre stabilité et ancienneté. Tu crois vraiment que si je rentrais dans les détails, dans un article de blog, ça faciliterait la compréhension de l'apparition de ce message pour des débutants ? Je veux bien parler de carte heuristique figée dans le cas de Debian ou évolutive dans le cas d'ArchLinux et démontrer mathématiquement laquelle est le plus stable, mais ça ne va pas faire avancer le schmilblick.

Et puis un peu de second degré ne fait pas de mal non plus (c'est Dark Vador qui te parle).

Et n'oublie pas que chaque écrit est dédié à un public bien définit. On n'est pas sur mon blog ici, mais sur le blog d'une distribution pour débutant. Donc cet article ne t'est pas destiné et va évidemment te contrarier par ses raccourcis...

#8 arpinux a dit :

coucou :)

moi ce qui me fait rigoler, c'est que le gars râle car il est contacté mais il colle son site perso en gros sur tous les messages :lol:

#9 Frederic Bezies a dit :

@starsheep : je t'ai déjà répondu sur mon article. Et je reviens toujours au même point. Il y a un point d'équilibre à trouver entre stabilité et fraicheur d'une logithèque.

Les deux ne sont pas antinomiques. Simplement, proposer des versions de logiciels qui ne sont plus supportées en amont par leurs développeurs d'origine est une charge de travail supplémentaire pour les mainteneurs.

Et qui montre les limites d'un modèle défini au milieu des années 1990.

Il y a aussi les problèmes liés à des versions figées trop anciennes, ne serait-ce qu'au niveau des suites bureautiques qui ont tendance à évoluer un peu trop vite pour des distributions racines comme la Debian.

Avec deux versions majeures par an, Debian n'est plus trop adaptée. Avant, c'était une version majeure par an, et donc, c'était supportable.

Mais il faut le dire. Une debian stable au bout d'un an, sa logithèque commence à empester le renfermé.

C'est un problème dont le débutant peut ignorer, sauf s'il doit travailler avec des documents nécessitant une version d'un logiciel plus récente que celle de sa machine.

@arpinux : je pense que ce qui doit le faire raler, ce sont les remontées de bugs sur des problèmes déjà corrigés entre temps.

#10 Jeff a dit :

Comment osez-vous manifester ce genre d'irrespect envers les dévelopeurs qui produisent du logiciel libre pour vous, sans garantie, et qui ensuite se font chier dessus par les utilisateurs pour des problèmes déjà corrigés depuis belle lurette?

#11 Starsheep a dit :

@Jeff : Irrespect ? Parce que je dis que le développeur n'a pas compris le principe même de Debian (ce que je pense sincèrement) ? Ou parce que j'insère une image de Dark Vador (second degré, quand tu nous tiens) ?

Donc pour répondre :

1. Le développeur a lui-même choisit de mettre son nom partout sur le logiciel. Faut pas s'étonner à être contacté par les utilisateurs... Sans cela, c'est le mainteneur qui est en contact avec les utilisateurs de Debian. C'est au mainteneur de patcher le logiciel et de contacter, en dernier recours et si cela n'est pas lié à Debian, le développeur. Donc oui c'est de sa faute si il reçoit des plaintes d'utilisateurs, et non pas celle de Debian.

2. Le développeur est irrespectueux de prendre les utilisateurs à partie. En aucun cas, ce problème de mis à jour n'est dû aux utilisateurs. Mais ce sont eux qui se retrouvent impactés par ce coup de tête.

3. De plus, il fournit son logiciel sous une licence qu'il a pris soin de choisir. Et il râle ensuite que cette licence soit respectée. Il y a un moment il faut savoir être cohérent. Il n'y a aucune attaque personnelle envers le développeur, et nous respectons chaque individu, développeur ou non. Mais quand quelqu'un fait une boulette, il faut savoir lui dire aussi. Nous ne sommes pas non plus exempt de reproches, et certaines personnes n'hésitent pas à nous faire des retours. Mais nous les utilisons pour avancer.

J'espère vraiment que vous pouvez aussi comprendre notre point de vue.

Les commentaires sont fermés.